3) La biodiversité, quels enjeux ?

      b) Comment sauvegarder la biodiversité ?

   Afin de mieux connaître les impacts environnementaux dus à un produit ou un procédé, il est nécessaire de faire des études. Dès que les impacts sont connus, des actions peuvent être réalisées pour les prévenir ou les limiter.

Cependant, à partir du moment où il y a des enjeux et des intérêts, on est obligé d'en tenir compte quand on veut protéger la nature.

   Mais, l'Homme doit tout d'abord apprendre à la respecter: le développement durable est un enjeu politique et social mené par les gouvernements, les collectivités territoriales, les acteurs économiques, les associations, les institutions publiques ou privées... C'est l'ensemble de la société qui est ainsi concernée.

 

Une gestion avant tout mondiale

   La protection de la nature doit s'appliquer à l'échelle internationale car les espèces, les milieux et l'impact des activités humaines ne connaissent pas de frontières.

Des conventions ont donc été signées par les pays, concernant la protection d'une ou plusieurs espèces, d'un milieu naturel ou d'une région déterminée, tandis que certains Etats mettent aujourd'hui en place des politiques de gestion intégrée.

   Voici quelques accords internationaux:

  • La convention de Ramsar ( Iran ) en 1971 pour conserver les zones humides d'importance internationale.

  • La convention de Paris, adoptée le 16 novembre 1972 et publiée en France par décret le 10 février 1976, pour protéger le patrimoine mondial culturel et naturel.

  • La convention de Washington du 3 mars 1973 pour contrôler le commerce international des espèces animales et végétales sauvages menacées d'extinction.
  • La charte mondiale de la nature en 1982, adoptée par l'Assemblée Générale des Nations Unies; elle reconnaît que l'homme fait partie de la nature et que sa survie dépend du maintien des écosystèmes naturels en bon fonctionnement.

  • La commission des ressources phytogénétiques (CRPG) en 1983
  • La convention de Rio sur la biodiversité en juin 1992 pour assurer la conservation de la biodiversité, l'utilisation durable des éléments qui la constituent et le partage juste et équitable des avantages tirés de l'exploitation des ressources génétiques. Elle a recueilli, jusqu'à ce jour, l'adhésion de 168 pays.

  • La charte de l'environnement, inscrite dans la constitution en février 2005. Elle prévoit que les politiques publiques soutiennent un développement durable ( protection et mise en valeur de l'environnement ).


   Voici également quelques accords communautaires:

  • La convention de Berne en 1979 pour conserver la faune sauvage et les habitats naturels.

  • La convention de Bonn ( Allemagne ) en 1979 pour conserver les espèces migratrices.
  • La Directive Habitats  en 1992 pour le maintien de la biodiversité par la conservation des habitats naturels.

   L'adoption de comportements responsables, le développement d'une agriculture et d'une industrie raisonnées et de nouvelles technologies sont nécessaires dans le but d'associer le développement économique, la prise en compte de l'environnement et la santé publique.

   Aujourd'hui, les réformes de la politique agricole commune et l'opinion publique conduisent les agriculteurs à mettre en oeuvre des pratiques respectueuses de l'environnement comme l'agriculture biologique.

Ce mode de production autonome exclut l'emploi de substances chimiques, de synthèse ( engrais et pesticides ) et est également moins dépenseur d'eau que l'agriculture industrielle.

De plus, des solutions agricoles telles qu'arrêter la destruction des haies, lutter contre les espèces invasives, préserver le pastoralisme et encourager la création de jachères fleuries pour le maintien des insectes pollinisateurs ont été mises en avant afin de stopper la perte de biodiversité.

   Il existe de nombreuses réserves naturelles et parcs nationaux dans le monde. Ces zones protégées, qui sauvegardent une partie de la biodiversité, maintiennent l'équilibre entre les espèces en régulant les populations, en les contenant et en évitant de les éliminer.

La protection des espèces en voie de disparition a mobilisé plusieurs interventions de la population en faveur de la tortue d'Hermann, de l'ours, des abeilles, du loup et du hérisson notamment.

   Le Comité français de l'UICN, créé en 1992, contribue à la politique des aires protégées et encourage les Etats à créer des espaces protégés depuis près d'un quart de siècle. L'UICN a contribué à la mise en place des principales conventions mondiales liées à la biodiversité.

   Depuis quelques années, la Fondation Nicolas Hulot participe à certaines des grandes manifestations internationales sur l'environnement, dont le Congrès Mondial de l'UICN qui s'est déroulé à Barcelone en octobre 2007.

   L'ARP (Adaptation de l'agriculture et des écosystèmes anthropisés au changement climatique) vise à renforcer pour les années 2010-2012 la connaissance des sociétés sur les impacts des activités humaines sur l'environnement.

Pour cela, les comparaisons internationales et les approches dans ce domaine sont encouragées.

   La surexploitation de certaines espèces, la destruction des habitats marins et l'appauvrissement de la biodiversité sont autant de problème face auxquels il est nécessaire d'agir. Un équilibre entre conservation et exploitation des ressources marines apparaît donc urgent.

Face à la raréfaction des ressources halieutiques dans certaines zones, les Etats ont structuré la pêche au niveau international et géré les ressouces de poissons. Le 1er outil mis en place fut la création de ZEE ( Zone Economique Exclusive ) fixant la frontière des eaux territoriales.

En 1984, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture ( FAO ) considérait que la quasi-totalité des Etats était dotée de ZEE, dont la France.

 

L'Union Européenne agit pour la biodiversité

   Depuis le Conseil européen de Göteborg de 2001, la stratégie européenne de développement durable est un but principal de l'action de l'Union.

   La Commission sur l'environnement, la santé publique et la sécurité alimentaire ( ENVI ) du Parlement européen a voté une loi concernant l'utilisation et la mise sur le marché des pesticides. L'objectif est de réduire d'au moins 50% l'utilisation des produits les plus dangereux d'ici 2012.

Les Etats membres devront fixer des objectifs chiffrés dans leurs plans nationaux de réduction des quantités de pesticides. C'est chose faite pour la France, qui prévoit de réduire de 50% l'utilisation de tous les pesticides en 10 ans dans le cadre du Grenelle de l'environnement.

  

La biodiversité des territoires de l'outre-mer européen sera protégée par le Comité français de l'UICN. C'est pour cela qu'a été mis en place le programme outre-mer européen.

   "L'Europe bleue", action mise en place en 2002, s'organise en 3 volets:

  • un volet "ressources" pour les mesures de conservation, de gestion et de contrôle
  • un volet "structures" pour les mesures visant à garantir la réduction et la réorientation des capacités de pêche
  • un volet "marché" pour les mesures de stabilisation, de garantie des prix et des revenus

      Quelques exemples de directives européennes jouant un rôle important au quotidien:

  • la directive Nitrates pour lutter contre les pollutions azotées ( élevage et engrais )

  • les directives Habitats et Oiseaux sont les 2 directives constituant la base du réseau écologique européen Natura 2000

  • la directive Cadre sur l'Eau définit le cadre réglementaire  pour améliorer la qualité de l'eau et sa répartition. L'objectif principal est d'atteindre un bon état qualitatif, quantitatif et écologique des eaux d'ici 2015.

La France très engagée pour l'environnement

   Avec le Grenelle de l'Environnement lancé debut juillet 2007, la France s'est engagée en 2004 à stopper le déclin de la biodiversité d'ici 2010, en métropole et en outre-mer. Ses engagements ont renforcé la statégie nationale pour la biodiversité, notamment par la mise en place de "trames vertes", couloirs de passage permettant de rétablir la circulation des espèces sauvages entre les zones de haute valeur écologique.

Selon le même principe, il sera également élaboré une "trame bleue " visant à garantir la continuité des cours d'eau et la libre circulation des espèces sauvages.

   La constitution du réseau Natura 2000 en mer, la création d'aires marines protégées, le lancement de plans de restauration pour les espèces en danger et la consolidation du dispositif de lutte contre les espèces envahissantes ont été aussi mis en place.

  

   De plus, la France s'est engagée à définir et à mettre en oeuvre une Stratégie Nationnale du Développement Durable (SNDD). L'objectif est d'augmenter la prise de conscience environnementale et de développer des pratiques et comportements compatibles avec le maintien durable des écosystèmes.

Dans ce cadre, les entreprises françaises sont amenées à exercer leur responsabilité socialement et environnementalement, tout comme certains agriculteurs. Plusieurs entreprises ont créé des fondations pour financer des projets en faveur de l'environnement.

Les investissements et les dépenses ont atteint 1,4 milliards d'euros en 2004 au total.

   L'agriculture, comme tout autre secteurs de l'activité humaine, doit répondre aux enjeux climatique, énergique, écologique mais aussi alimentaire.

  • défi climatique: pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050, l'agriculture doit limiter ses émissions représentant, selon la Mission Interministérielle Effet de Serre, 19% du total des émissions, soit en produisant des énergies renouvelables, soit en participant au maintien du carbone dans les sols. Il faut noter que 80% de la production du protoxyde d'azote et 70% de celle du méthane sont d'origine agricole.

  • défi énergétique: pour réduire sa dépense aux énergies fossiles, l'agriculture doit limiter son usage d'engrais chimiques et de produits phytosanitaires ou encore utiliser les énergies renouvelables.


  • défi écologique: préserver les ressources naturelles ( biodiversité, eau, sol, air ) signifie que l'agriculture doit contribuer à stopper la perte de biodiversité d'ici 2010 et à atteindre le bon état écologique des masses d'eau d'ici 2015.

  • défi alimentaire: le 2 mai 2008, le Premier Ministre a émis une circulaire "relative à l'exemplarité de l'Etat en matière d'utilisation de produits issus de l'agriculture biologique dans la restauration collective". Cette circulaire a pour objectif premier de tripler le pourcentage de Surface Agricole Utile biologique en le faisant passer à 6% en 2012. Pour permettre l'atteinte de cet objectif, l'Etat demande que les établissements de restauration collective ( cantines scolaires... ), dont il assume la gestion, propose 20% de produits biologiques en 2012. Cependant, seules 2% des Surfaces Agricoles Utiles (SAU) sont employées pour ce mode de production. Il faudra donc faire un effort ces prochaines années pour atteindre les objectifs de la directive primo-ministérielle du 2 mai 2008.

   Lancée officiellement en février 2008 par les ministres de l'Ecologie et de la Recherche, la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité ( FRB ) unit les organismes publics de recherche, les associations de défense de l'environnement, les gestionnaires d'espace et de ressources biologiques, et, des entreprises, dont le but est de relever les défis de la biodiversité.

Cette Fondation était l'une des propositions faites au Grenelle de l'Environnement en octobre 2007.

Afin de contribuer à la préservation et la valorisation des écosystèmes sensibles (forêt,littoral, mer, montagne et zone humide) le Comité français de l'UICN a organisé un programme d'actions  réparti en groupe pour leur conservation:

  • Groupe Montagne: la montagne française abrite un patrimoine naturel spécifique qui a motivé la création des 6 premiers parcs nationaux.

  • Groupe Forêts: il a pour but de promouvoir la protection et la gestion durable des forêts françaises

  • Groupe Zones humides: il a pour but de renforcer leur conservation à l'échelle nationale

  • Groupe Mer et littoral: l'objectif est d'effectuer des propositions de création de nouvelles aires marines protégées dans les eaux métropolitaines mais aussi en outre-mer

   En parallèle, la mise en place d'une police chargée de la nature ou de l'environnement est discutée.

   La protection de la biodiversité mobilise des sommes en augmentation, principalement pour la gestion des espaces protégés ou sensibles. Les dépenses pour les parcs nationaux, les réserves naturelles et l'entretien des rivières progressent au rythme moyen de 10% par an.

Les parcs naturels régionaux sont créés pour protéger les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel de territoires à dominante rurale. Ils mettent en oeuvre des actions en lien avec les 5 missions définies par décret et qui sont:

  1. La protection et la gestion du patrimoine naturel et culturel
  2. L'aménagement du territoire
  3. Le développement économique et social
  4. L'accueil, l'éducation et l'information du public
  5. L'expérimentation et la recherche

  

 

 

 

Localisation des parcs naturels régionaux ( en vert ), des parcs nationaux ( en violet ) et des parcs naturels marins ( en bleu foncé ) de France




 

 

Voici quelques mesures nationales:

  • Parcs naturels nationaux du 22 juillet 1960: il en existe 9 sur le territoire en 2009

  • Parcs naturels régionaux du 1° mars 1967 : il en exite 45 sur le territoire en 2005

  • Réserves naturelles nationales du 10 juillet 1976: il en existe 128 sur le territoire en 1995
  • Loi montagne du 9 janvier 1985






  • Loi littoral du 3 janvier 1986
  • Loi paysages du 8 janvier 1993

   Le Plan Bleu pour la Méditerranée a été créé suite à la convention de Barcelone sur la protection des mers. Il analyse les intéractions entre l'environnement, les ressources naturelles et le développement économique.

Les zones les plus touchées, près des côtes, sont celles à préserver en priorité car elles abritent la plus grande diversité en espèces et sont des lieux de reproduction pour beaucoup d'entre elles.

L'Ifremer a mis en place le Réseau National d'Observation ( RNO ) de la qualité du milieu marin, créé en 1974 pour évaluer la qualité des eaux, mesurer les polluants chimiques et, depuis 1987, suivre les effets polluants sur les animaux marins.

   Voici quelques étapes de la législation française dans ce domaine:

  • 1964: première loi sur le milieu marin

  • 1975: création du Conservatoire du Littoral, établissement public conduisant une politique de protection des rivages maritimes. En 2002 , ses compétences ont été étendues aux eaux territoriales. En 2004, le Conservatoire assurait la protection d'environ 860 km  de rivages maritimes.
  • 1986 : la loi littoral avec avec deux dispositions majeures qui sont l'interdiction de construire dans une bande de 100 m du rivage et l'obligation d'urbaniser en continuité du bâti existant.
  • 1992: loi sur l'eau, en cours de révision, imposant que le taux de dépollution des eaux usées des communes atteignent 65% en 2005.

  • 2006: avec la réforme de la loi de 1976 sur les parcs nationaux, adoption de la loi créant une Agence des aires marines protégées et des parcs naturels marins ainsi que mise en place du plan d'action mer portant sur les zones marines de métropole et d'outre mer.

   Le dévelopement durable se place au coeur de l'action de l'ADEME qui a la charge de mener des actions pour le protection des sols et la remise en état des sites pollués par les activités alimentaires des Hommes, dont l'agriculture.

   La France a également organisé une Semaine de Développement Durable du 1er au 7 avril 2009, dirigée par le Ministère du Développement Durable, ceci dans le but de sensibiliser le public, d'inciter à des comportements quotidiens favorables et de valoriser le Grenelle de l'Environnement et les mesures qui en sont issues.

   Du fait de la régression des populations de chauves-souris, le Groupe Mammalogique Breton propose aux collectivités locales une charte d'entretien des ponts et bâtiments publics, afin de garantir la sauvegarde des colonies présentes ou des gîtes disponibles.


   Lancé en 2005 par l'association Noé Conservation, le programme "Papillons et jardins" contribue à protéger des espèces de papillons menacés et leurs milieux naturels, identifier et développer des pratiques de gestion favorables aux papillons, faire redécouvrir la nature de proximité de jardin pour mieux la protéger et initier des changements de comportements pour l'environnement.

   L'Observatoire des Papillons des Jardins, créé en 2006, est aussi un moyen de sensibiliser les jardiniers sur leur impact sur les papillons, et par conséquent, sur l'environnement.

Aujourd'hui, 26 espèces sont protégées en France et, parmi elles, 11 de métropole apparaissent sur la Liste Rouge Internationale de l'UICN.

 

 

Agir personnellement

 

   Dans la nature:

  • Je respecte la faune en évitant de déranger les animaux
  • Je respecte la flore en ne cueillant surtout pas de plantes, en ne traçant pas de graffitis sur les arbres qui favorisent l'arrivée de parasites, etc...

  • Je respecte les zones sensibles ( exemple: les dunes littorales )
  • Je préserve les milieux aquatiques en ne pratiquant pas la pêche de manière excessive (5kg de prise par jour et par personne autorisés)

   Dans mon jardin:

  • Je plante des haies constituées de différentes espèces pour créer un habitat varié pour les oiseaux, insectes et petits mammifères.
  • Pour mes plantations, j'utillise des espèces végétales de ma région pour éviter la disparition d'espèces locales et d'avoir recours aux produits chimiques.

  • Je pense à ne pas supprimer les lieux où nichent les oiseaux.

  • Je protège les chauves-souris. En France, elles sont toutes protégées car en voie de disparition.

  • J'aménage une petite mare dans mon jardin qui favorise et assure ma tranquilité et est un habitat idéal pour les grenouilles, poissons, etc... qui chasseront eux-mêmes les animaux nuisibles comme les moustiques.
  • J'attire des insectes pollinisateurs en plantant des plantes aromatiques ( romarin, lavande, thym, etc... ).

  • En ville, je ne nourris pas les pigeons qui sont en concurrence avec les moineaux et les mésanges.

   Chacun peut réagir pour protéger la biodiversité chez soi, au travail ou à l'extérieur, mais aussi par ses choix alimentaires: consommer du poissons avec justesse, renoncer aux espèces menacées, etc...

C'est pourquoi la Fondation Nicolas Hulot lance l'opération "Des fraises au printemps", opération d'informations et de sensibilisation qui offre à tous les citoyens la possibilité de comprendre, agir et partager en faveur d'une alimentation respectueuse de la nature et des Hommes.

   Mais aussi, en partenariat avec l'ADEME, la Fondation a lancé en mai 2005 le Défi pour la Terre.

Cette opération de mobilisation nationale vise à rassembler tous les Français autour de la protection de la planète: le Défi incite chacun à s'engager, individuellement ou collectivement, à réduire son impact écologique en accomplissant des gestes simples et concrets au quotidien.

   Respecter l'eau, le sol et l'air, c'est participer à la préservation de la biodiversité.

   Trier ses déchets, utiliser les transports en commun, produire et consommer bio, économiser l'eau et l'électricité, favoriser les énergies renouvelables, etc... ont des effets positifs sur l'environnement.

Commentaires (5)

1. =) 07/03/2010

braavoo

2. clovis simard (site web) 18/12/2010


Bonjour,


Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page:MATH RENAISSANCE ITALIENNE ÉCOSYSTÈMES.

LES ÉCOSYSTÈMES C'EST MATHÉMATIQUE ?

Cordialement

Clovis Simard

3. EndandMafrory (site web) 24/12/2012

It's a shame you don't have a donate button! I'd without a doubt donate to this outstanding blog! I suppose for now i'll settle for book-marking and adding your RSS feed to my Google account. hewichancewly uggs ,I look forward to brand new updates and will talk about this website with my Facebook group. Chat soon!

4. EndandMafrory (site web) 26/12/2012

I really like your blog.. very nice colors & theme. Did you make this genuine ugg boots website yourself or did you hire someone to do it for you? They're authentic Uggs with a great uggs ,Plz respond as I'm looking to create my own blog and would like to find out where u got this from. thanks a lot

5. EndandMafrory (site web) 03/01/2013

Write more, thats all I have to say. Literally, it seems as though you relied on the video to make your cheap uggs uk point.I ordered them they can be great ugg sale uk , You obviously know what youre talking about, why waste your intelligence on just posting videos to your blog when you could be giving us something informative to read?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site